Un peu de fraicheur...

Publié le par Dumb


Froid paralysant les membres,

Laissant les sols comme l’ambre,

Vent d’hiver soufflant en cette rue,

Comment fuir ton monde sans vertu ?

 

Bientôt, la neige, tu amèneras,

En ce moment, nous couvrir, il nous faudra,

Tu ne nous laisseras pas le choix,

Pensons à ceux qui n’ont de toit…

 

Pars, vent ampli d’horreur !

Tu ne sais qu’étendre ta terreur !

Vivement ton départ précipité,

Ne préférez-vous pas l’été ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Je comprends cet effet glacial que t'inspire l'hiver. Mais regarde bien, Dumb, il y a beaucoup de belles choses à voir et à ressentir en hiver. Citerai-je Confucius qui a dit: "la joie est en tout, il faut savoir l'extraire." ?Charly...
Répondre
D
<br /> Je ne fustige ici pas l'hiver... Au c ontraire j'aime l'hiver... Mais c'est sans écouter ce que je pense que la plume a écrit... Voilà ;)<br /> Bien à toi Charly<br /> <br /> <br />
S
Et bien non.Plus j'avance et plus j'apprécie le printemps, l'automne et l'hivers blanc.C'est ainsi.Bizarre pourtant, pour qulequ'un qui aime la chaleur ;)
Répondre
B
décidément, il fait froid aussi par ici. moi aussi, j'ai mis aujourd'hui sur mon blog un poème sur l'hiver. il faut dire que c'est d'actualité.merveilleux poème.à bientôt
Répondre