Tristesse mondiale...

Publié le par Dumb

Quand la nuit ne se finit,

Quand la nuit nous envahit,

Je regarde le noir de la vie

Qui frappe enfants, mères et amis…

 

Comment pourrais-je m’endormir

Quand, de tristesse, l’on soupire ?

Comment combattre ces souvenirs ;

Ces pleurs, ces larmes et  ces rires ?

 

Ecrire, voici la solution,

Cela permet d’enfin tourner rond,

Et d’échapper à cette déraison…

 

La plume sait me faire croire,

Qu’elle est la seule échappatoire,

Pourquoi se priver de cet espoir ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

sarang 07/12/2008 21:25

J'apprécie tout particulièrement la dernière strophe.La main et la plume complice.Ce qui permet de voyager librement.

Charly... 02/12/2008 10:08

Tu as raison, écrire est un bon exutoire pour libérer toute cette douleur qui s'accumule en nous face aux souffrances du monde. A défaut de trouver une oreille compréhensive, la plume se charge d'emporter au loin, tel un bouc emissaire, nos pensées profondes plus ou moins douloureuses et les remplacer par de belles choses imaginées.Charly...