La plume comme seul horizon...

Publié le par Dumb



L’écrivain doit, sans cesse, lutter

Contre la peine qui sèche ses idées,

L’écrivain doit sans cesse se prouver,

Qu’il peut et pourra toujours créer…


Lutte, lutte pauvre homme tordu,

  Ecris ces rimes qui jamais ne seront lues,

Ecris, mais jamais ne sois déçu !

 

L’Homme ne pourra être un géni,

Encore moins quand il écrit,

Mais il veut qu’on prenne conscience de lui,

Quand, quelques fois, ses lignes, on lit…

 

Explique, mon frère, ta condition,

Tu es perdu en ce monde sans raison

Qui te laisse la plume comme horizon…

Publié dans Ecriture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
BonjourUn beau texte, hélas un peu trop réel pour l'écrivain !Persistons encore et encoredaniel
Répondre